Production

  • bananes (fraîches et séchées)
  • cherimoyas
  • avocats
  • papayes

Agriculture Bio certifiée

Voir la certification

Benja nous a écrit une présentation que nous avons traduite en français :

« Nous sommes ce que nous mangeons ! », voilà notre devise familiale. C’est pourquoi nous avons pour objectif de fournir à notre famille et à nos consommateurs des aliments sains et nutritifs. Nous rendons ça possible en offrant un environnement sain à nos plantes et à nous même.

D’origine Anglaise / Écossaise, je vis ici avec ma compagne espagnole et deux filles. Nous adorons tous savourer les fruits que nous produisons, on pourrait presque recracher les pépins dans la mer Méditerranée qui se trouve juste à côté !

Nous nous trouvons sur la côte tropicale Andalouse, proche de Maro, Nerja. L’eau utilisée pour notre système d’irrigation et que nous buvons provient d’une magnifique source proche de notre terrain, dont le surplus crée une haute cascade qui se jette dans la mer.

Nous sommes conscients que des plantes en bonne santé requièrent des sols en bonne santé ainsi qu’un écosystème sain et diversifié. Nous atteignons ceci en maximisant la biodiversité non pas uniquement des arbres fruitiers, mais aussi des fleurs, des plantes médicinales et d’un grand nombre de plantes endémiques. La végétation et le paillage protègent nos sols de l’agressivité du soleil andalou et stabilisent la température et l’humidité de la terre, ce qui permet au organismes microbiens d’y prospérer.
Ces microbes permettent aux plantes d’absorber les nutriments du sol ainsi que l’azote de l’air, ils jouent aussi un rôle dans le processus de décomposition de la matière organique, donc nous aidons le carbone à retourner dans la terre, et c’est là qu’est sa place !

Les pratiques de l’agriculture conventionnelle et l’utilisation de produits chimiques détruisent les microbes des sols. Heureusement, nos sols n’ont subi aucun traitement chimique en 15 ans, car les terres étaient à l’abandon avant notre arrivée il y a 8 ans.

Au fur et à mesure que nous avons amélioré la diversité des plantes et des habitats, nous avons remarqué une augmentation similaire dans la quantité et la diversité des oiseaux, des reptiles (dont des caméléons), des abeilles et autres insectes. Les arbres fruitiers sont devenus plus sains et plus productifs et leurs fruits encore plus délicieux !

J’ai étudié l’écologie, les sciences environnementales et l’ingénierie, et ai travaillé dans le domaine de la gestion environnementale et des énergies renouvelables sur 4 continents, avant de décider de devenir agriculteur producteur de fruits tropicaux. Mais pas besoin d’avoir des diplômes universitaires pour faire ce que faisons ici, il suffit de faire preuve de bon sens. Le problème avec l’agriculture conventionnelle, de mon point de vue, est que le système capitaliste pousse à augmenter au maximum la production tout en minimisant le travail, sans se soucier de l’impact environnemental, et est obsédé par l’apparence du produit plutôt que par sa valeur nutritionnelle. L’industrie chimique a lavé le cerveau des agriculteurs en leur faisant croire qu’ils avaient besoin d’acheter leurs produits.

Des études montrent que la valeur nutritionnelle des fruits et légumes peut varier énormément entre le bio et le conventionnel, ainsi que les contaminations chimiques.

J’encourage cependant les consommateurs, lorsque c’est possible, à aller plus loin que la certification BIO, car le label ne veut pas toujours dire que l’agriculteur adopte de bonnes pratiques. Certains petits producteurs sans label BIO produisent d’une meilleure façon que d’autres qui ne respectent pas vraiment l’esprit du Bio malgré leur label.

Nous organisons parfois des ateliers sur les pratiques d’agriculture durables, et notre porte est grande ouverte à nos consommateurs qui souhaiteraient venir nous rendre visite et constater d’où leur nourriture vient et comment elle a été produite.